Les praticables (2019)

Création et construction d'espaces scéniques pour Les Praticables (décembre 2019) à Bamako, Mali.

 " Quelles esthétiques théâtrales et artistiques, quelles écritures pour un festival dans la ville ? À Bamako, le projet des Praticables se nomme comme la "fabrique d'un théâtre d'art populaire.

A Bamako, nous avons cherché a inscrire la théâtralité dans l'espace urbain en construisant de réelles conditions pour une écoute et une vision collective. Ces chaises tressées de fils de couleur existent partout dans la ville, objet très beau. Un jour en marchant dans la rue, nous imaginons qu'elles peuvent devenir des 'gradins' non autoritaires, des assignations souples. A Bamako les chaises sont de formes, de hauteurs, d'assises différentes et bien sûr la couleur des fils de nylon varie. Ces chaises sont devenues nos gradins. Nous en avons fait construire des dizaines. j'ai souhaité amplifier leur présences par l'ajustement de leur forme, de leurs proportions, des accoudoirs, etc. pour les besoins du théâtre. Cette simplicité du geste parle à tous. Les chaises que nous faisons construire sont des trois hauteurs différentes, j'y ajoute des banquettes basses. Ces assises génèrent un espace qui est à la fois extra-quotidien et en même temps proche de l'ordinaire, qui se déploie partout, dans une cour, dans une rue... Surtout le 'gradin' devient variation souple, il se glisse dans l'architecture des parcelles. Chacun peut choisir son angle, tourner son siège, inscrire son corps dans le confort d'une attention sans avoir à subir une fixité qui oblige à une direction du regard. Le point de vue n'est plus tant une intention théâtrale que le vécu de chacun. Le jeu entre dramaturgie et expérience s'équilibre"

A partir d'un texte écrit par JC Lanquetin.